Voilà quelques années, je suis tombée dans l’aquarelle comme on tombe amoureuse. La beauté des pigments, l’originalité des pinceaux et la pureté des papiers ont vite illuminé mon quotidien.

A parcourir depuis plus de vingt ans les rues et parcs de Compiègne, je suis partie saisir l’éphémère des lumières sur nos paysages urbains, au rythme des grands arbres et des espaces fleuris.